4º- LA CRITIQUE EST FACILE

Poster un commentaire Par défaut

cinema.jpg

Image: cfmradio.fr 

Cette dernière semaine de cours, avec la première année du niveau avancé nous avons continué à travailler le thème de l’art et les appréciation positives et négatives.

Voici quelques documents et exercices que nous avons travaillés en cours:

Lire la suite

Publicités

2º- BON APPÉTIT!

Poster un commentaire Par défaut

fashion-characters-words-restaurant-kitchen-font-b-stickers-b-font-font-b-bon-b-font-font

Image: aliexpress.com

Cette dernière semaine de cours, avec la deuxième année du niveau basique nous avons continué à travailler le thème de l’alimentation.

 

 

 

Lire la suite

2º- ÉVOQUER DES SOUVENIRS

Poster un commentaire Par défaut

istock_000038565618_large

Image: Cosmopolitan.fr

Cette dernière semaine de cours, avec la deuxième année du niveau basique nous avons continué à travailler l’imparfait, plus concrètement pour évoquer des souvenirs.

 

 

 

Lire la suite

4º- ÇA PRESSE!

Poster un commentaire Par défaut

presse_ecrite_unes

Image: danielaswaebe.com

Cette dernière semaine de cours, avec la première année du niveau avancé, nous avons commencé à travailler une nouvelle unité didactique sur le thème des médias.

 

 

 

Lire la suite

2º- UN TOIT POUR MOI (MIS À JOUR)

Poster un commentaire Par défaut

41cwuxd6hal-_sx384_bo1204203200_

Image: amazon.es

Cette dernière semaine de cours, avec la deuxième année du niveau basique nous avons continué à travailler le dossier 9 du livre Alter Égo 1 + qui parle du logement.

 

 

 

 

Lire la suite

JOURNÉE INTERNATIONALE POUR L’ÉLIMINATION DE LA VIOLENCE À L’ÉGARD DES FEMMES

Poster un commentaire Par défaut

ac37666aca85d0ec49433a2e1be2da25.jpg

Image: Pinterest.com

Le 25 novembre c’est la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

« La violence à l’égard des femmes et des filles constitue une violation des droits de l’homme, une pandémie de santé publique et un obstacle de taille au développement durable. […] Elle impose des coûts exorbitants aux familles, aux communautés et aux économies. […] Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. » — Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

 

 

 

Lire la suite